Un exemple éclatant et lumineux de l’importance donnée à l’écoute du Client

Karl Knauer KG au salon FachPack

Fin septembre, plus de 1 600 exposants seront présents au FachPack de Nuremberg dont un thème constituera, pour la première fois dans l’histoire de ce salon, le point fort. Le fait que la devise « Emballage non polluant » ait été choisi n’est pas véritablement une surprise pour les connaisseurs de la branche. La demande pour des solutions d’emballages durables est en effet montée en flèche au cours de ces dernières années, en particulier à la suite de la nouvelle loi allemande sur les emballages et de la stratégie de l’UE sur les matières plastiques. Des spécialistes de l’emballage tels que la Société Karl Knauer KG de la Forêt Noire qui, depuis des décennies, fabrique d'une façon résolument durable des emballages et des articles publicitaires en carton et qui les exposera au hall 5, stand 5-547, bénéficient nettement de leur avancée en matière de connaissances, de savoir-faire et d’expérience. 


La durabilité aujourd'hui : 
Moins de plastique, mais bien plus encore.
Le nombre de magasins proposant des articles « non emballés », qui ne cesse d’augmenter en Allemagne, souligne clairement que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à aborder le thème des emballages de façon critique. Mais lorsque l’on ne peut pas ou que l’on ne doit pas renoncer entièrement aux emballages, des solutions devant convaincre aussi bien les acheteurs que les commerçants sont demandées. « Moins de plastique », tel est à cet égard naturellement le souhait exprimé, qui arrive tout en haut de la liste des exigences que l’on impose à un emballage moderne. Tel est également l’attitude de l’un des spécialistes leaders dans le domaine de l’emballage, la Société Karl Knauer KG. Pour de nombreuses demandes exprimées, il s’agit de modifier les emballages de façon, par exemple, à revoir durablement les petites fenêtres ou les inserts en plastique des emballages, voire à remplacer tout l’emballage en plastique par une solution carton durable, les marchandises devant toutefois faire bonne impression auprès du Client et lui apporter toute sécurité. « En tant que spécialistes des emballages en carton, carton ondulé et papier, nous proposons depuis tout temps des alternatives captivantes au plastique et nous sommes naturellement heureux de cette demande pour nos solutions non polluantes, qui va en augmentant », déclare Martin Glatz, membre de la Direction chez Karl Knauer. Et également au niveau d’un produit qui s’est récemment trouvé au cœur de la critique, Karl Knauer est en mesure de marquer des points par une variante de matériau particulièrement durable : pour l’un de ses gros clients du secteur de l’agriculture, Karl Knauer a mis au point des corbeilles pour fruits et légumes qui sont constituées de déchets verts, jusqu’à 40 pour cent, et qui prennent le relais des emballages en plastique peu populaires. Cette solution permet par ailleurs de renoncer entièrement au film Flowpack. Le produit reste cependant protégé de façon sûre et et de grandes fenêtres permettent au consommateur de le voir. L’utilisation d’un film renouvelable et que l’on peut composter chez soi, ou bien d’autres matériaux transparents et novateurs, permet d’atteindre l’optimum pour toute la chaîne de processus et jusqu’au recyclage. Les matériaux utilisés par Knauer peuvent parfaitement être imprimés et ils conviennent pour un contact direct avec les aliments, mais il ne s’agit pas là de leurs seuls atouts : si on les compare avec un carton traditionnel, ils sont caractérisés par un bilan CO2 sensiblement meilleur. Ce fil conducteur qu’est la protection de l’environnement et qui se cache derrière ce changement a ainsi un pouvoir plus grand encore en matière de message publicitaire et d’image qu'il s’agit de faire passer et de « transporter ». 

La vraie dimension :
Les emballages surdimensionnés sont affaire du passé
À propos de transport : qu’il s’agisse de carton standard ou de matériau recyclé, de nombreuses commandes demandent désormais également que les emballages soient conçus aussi petits et compacts que possible. Les temps où la devise des fabricants était « plus les caisses sont grandes, mieux c’est », sont révolus. Aujourd'hui, le constat selon lequel transporter moins de volumes vaut également la peine économiquement, s’est imposé. Ceci se retrouve en effet aussi bien au niveau du nombre de camions nécessaires et, par là même, au niveau des frais de transport, qu’au niveau du bilan CO2 et des ressources utilisées. « Rien que chez l’un de nos petits Clients, la diminution de la taille des emballages, sans nuire optiquement à la présentation des produits, permet de faire l’économie de 40 trajets de camions en trois mois seulement. Il s’agit là d'un ordre de grandeur qui, au premier abord, nous a nous aussi véritablement surpris. Nous espérons que beaucoup feront la même chose, car ceci soulagerait vraiment les routes d’une part et, d’autre part et avant tout, l’environnement », indique Martin Glatz.

Savoir-faire et proximité du Client :
De A à Z, le long de toute la chaîne de processus 
Quiconque souhaite emballer ses produits de façon économique et durable, a l’embarras du choix. Rien qu’au FachPack 2019, plus de 1 600 fabricants présenteront leurs produits. Même un visiteur professionnel arrivera ici, rapidement, aux limites de sa capacité d’absorption. Les entreprises recherchant un concept d’emballage judicieux pour leurs produits et dont les compétences se situent dans un tout autre domaine, sont souvent dépassés par l’offre et les possibilités qui leur sont proposées. « Nous constatons très nettement que nos Clients recherchent un partenaire qui soit à même de les accompagner dans toutes les étapes de leur projet, depuis la première demande (qui n’est parfois absolument pas concrète) jusqu’à la solution terminée. Pour ce qui est du thème de l’emballage, ils évoluent sur un terrain qui ne leur est pas familier et ils apprécient que le prestataire que nous sommes, qui propose un service complet, puisse les conseiller d'une façon exhaustive non seulement en ce qui concerne le développement et la recherche d'idées pour leurs emballages, mais encore tout au long de la chaîne de fourniture. Qu’il s’agisse de conception, de production et de finition, de commandes de co-packing, et jusqu'à la construction de machines d’emballage individuelles pour nos Clients, il n’est pas un domaine que nous ne couvrions pas et, d’après ce que je peux voir, nous sommes ainsi plutôt uniques en notre genre sur le marché germanophone », déclare Richard Kammerer, porte-parole de la Direction.

Des points de mire élégants : 
Des mises en scène qui font sensation dans le monde entier   
Aujourd'hui, et plus que jamais peut-être, les emballages doivent être en harmonie avec le style de vie des consommateurs. Tandis que certaines branches comme, par exemple, le commerce des denrées alimentaires ou bien le domaine des cosmétiques naturels, recherchent de plus en plus, pour leurs emballages, des solutions qui soient réduites à un minimum et réalisées dans des matériaux et des finitions durables, d’autres recherchent des emballages spectaculaires à même de déclencher les regards et d'inciter à l’achat. Les visiteurs pourront également voir, sur le stand de Karl Knauer, au hall 5, comment atteindre cet objectif, d’une façon très innovante et, cependant, non polluante. Les 45 000 visiteurs attendus pourront voir, à leur satisfaction, les emballages lumineux fabriqués en Forêt Noire, qui ont été de multiples fois couronnés de prix et adoptés dans le monde entier. En font partie, outre d’autres produits sous le signe de la lumière, l’étiquette pour bouteilles de Coca-Cola, l’emballage pour cosmétiques Elline, de la Société Swiss Premium Cosmetics AG, la boîte Black Panther, qui a été réalisée pour PepsiCo (États-Unis) et les studios de cinéma Marvel et, enfin et surtout, le premier emballage lumineux du monde, en vente libre, pour le Bombay Sapphire de Bacardi. « Le possibilités dont nous disposons, en intégrant à nos emballages en carton des diodes électroluminescentes organiques (OLED/DELO) et d’autres techniques innovantes en matière de lumière, sont pratiquement illimitées », indique, Ralf Fehrenbacher, Directeur des ventes chez Karl Knauer. « La lumière permet également et avant tout de mettre la marque en scène, pour être un point de mire. Mais nous sommes sûrs qu’il ne faudra pas attendre longtemps encore avant que l’on puisse voir des films complets sur les emballages. Ceux-ci pourraient alors, par exemple, mettre en scène les avantages du produit ou bien présenter dans un clip l’entreprise se cachant derrière le produit et sa philosophie », poursuit Ralf Fehrenbacher. « Quiconque souhaite en savoir plus sur nos HiLight – smart LEDs® ou bien sur les OLED/DELO imprimées, qui sont proposées en collaboration avec notre partenaire, la Société INURU GmbH, est cordialement invité à venir nous voir sur notre stand d’exposition. »